UniSort BlackEye, une machine de tri capable de séparer les plastiques noirs.

Steinert présente sa toute dernière évolution : UniSort BlackEye, une machine de tri capable de séparer les plastiques noirs.

De fait, les capteurs des machines traditionnelles de tri optique ont jusqu’à présent été incapables de distinguer les différents types de matières plastiques noirs uns des autres, parce que la suie utilisé pour noircir la matière plastique absorbe les longueurs d’ondes visibles et infrarouges du rayonnement électromagnétique. «L’UniSort BlackEye comble cette lacune», explique Hendrik Beel, directeur général du groupe Steinert.

HSI-technologie ;

Son système de détection HSI (Hyper Spectral Imaging) permet de distinguer chaque matériau en comparant son spectre à un stock de références stockées dans le logiciel d’analyse Steinert. La fiabilité de l’analyse est garantie par le fait que la caméra balaye simultanément 320 pixels sur toute la largeur de la bande, ce qui permet de détecter les plus fines variations dans le spectre NIR à détecter.

BULKID_BlackEye_groot

L’UniSort BlackEye est donc capable de distinguer les différents plastiques et polymères (PE, PP, PVC, PS…) entre eux ou dans un flux de déchets, avec une vitesse de tapis de 4 m/s et avec une précision d’éjection de pièces entre 10 et 30 mm (1 t/h pour des flocons de plastiques). Autre nouveauté, afin d’assurer la stabilité des produits sur le convoyeur, notamment les flocons plastiques, Steinert a développé sur sa machine le système aéraulique AOC (Active Object Control) qui stabilise les pièces même quand le tapis avance très vite.